Bérengère Farcot

Responsable Internet et des projets numériques chez Public Sénat
Promotion 2005

TON PARCOURS DEPUIS LE DIPLÔME ?

J’ai fait mon stage de fin d’études dans une agence de conseil digital Business Interactif. A l’issue de ce stage, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le leader mondial de l’e-commerce : Amazon. Le poste était basé à Londres. Je travaillais sur la rubrique Livres du site Internet : gestion du contenu éditorial et merchandising sur la page d’accueil, coordination du calendrier promotionnel et des mises en avant commerciales, e-mailing, création d’espaces événementiels, en collaboration avec tous métiers (graphisme, commerciaux, logistiques). Très orienté résultats et centré sur l’utilisateur final, ce premier poste a été structurant pour mes autres expériences professionnelles.
En rentrant en France, j’ai été recrutée par l’agence de communication Publicis Net. J’étais chef de projet pour le compte du site de ventes aux enchères eBay.
En 2007, j’ai rejoint Public Sénat, la chaîne d’information politique, en tant que webmaster. Le périmètre de mon poste a ensuite évolué et je suis maintenant responsable du site Internet et des projets numériques.

EN QUOI CONSISTE TON POSTE ACTUEL ?

Mon poste consiste à travailler le contenu de la chaîne Public Sénat pour le rendre accessible au plus grand nombre sur le digital et à faire croitre notre audience. Pour atteindre cet objectif, notre catalogue de vidéos, riche de plus de 10 000 vidéos est ainsi disponible en accès gratuit et illimité sur notre site, mais également sur nos chaînes Youtube et Dailymotion. J’ai mis en place un éco-système de plus de 30 partenaires médias autour de nos grands directs politiques. Pour créer de la conversation autour de l’actualité politique, j’ai créé avec V4X, une start-up française, un dispositif de vote autour d’une question journalière. Le bon référencement de ces contenus et le développement de contenus dédiés à fort potentiel de viralisation, comme les infographies à l’occasion des élections, ont contribué à élargir notre public.

QUELS SONT SELON TOI LES PRINCIPAUX APPORTS DU MASTER ?

Une vision 360° de la communication digitale avec une grande exigence technologique. J’ai notamment choisi ce master pour les apprentissages de langages : HTML et PHP. Tous les jours, je gagne du temps en interne et avec les prestataires grâce à ces connaissances. Le master a été aussi l’occasion de me constituer un réseau de relations professionnelles que je vois régulièrement… et d’amis très chers, ce qui est rare et précieux : Carole, Karim et Adrien.

TES PROJETS POUR LES ANNÉES À VENIR ?

Capitaliser sur ma connaissance du contenu sur le digital, enrichir mon expérience auprès de mes homologues dans d’autres secteurs d’activité et avec le groupe Girlpower 3.0 et enfin, partager ce savoir.
Je donne depuis cette année des cours à l’école de l’Internet et de la télévision sur les techniques rédactionnelles web. C’est une expérience très forte de transmettre son expérience et les élèves m’apprennent également beaucoup.
Depuis la rentrée, je m’engage aussi également localement. Je participe au site Internet Silly Gallieni qui traite de l’actualité du quartier, des commerces et qui crée du lien entre les habitants.
Mon souhait est de continuer à créer des passerelles entre mes différents univers : professionnel, personnel et associatif.

Margaux Bauve

Communication Project Manager
Orange
Promotion 2009

TON PARCOURS DEPUIS LE DIPLÔME ?

J’ai réalisé mon apprentissage chez Orange, avant d’être prolongée en CDD pendant 11 mois pour gérer l’e-boutique. A l’issue de mon CDD, j’ai été recrutée en CDI sur le même poste que j’ai occupé pendant 2 ans. Pendant les années qui ont suivi, j’ai évolué au sein de l’organisation e-boutique en travaillant sur différentes missions telles que sa refonte et sur des projets plus transverses touchant à l’internet, au mobile, aux offres convergentes… Pour résumer, mon avancement dans la hiérarchie s’est traduit par un accroissement constant de la transversalité sur les projets.

Ma carrière chez Orange a pris un nouveau tournant en janvier dernier, quand j’ai décidé de m’éloigner des domaines commerciaux et de me recentrer sur la communication. Je suis aujourd’hui chef de projet communication digitale, rattachée à la direction de la communication Orange France.

EN QUOI CONSISTE TON POSTE ACTUEL ?

En tant que chef de projet communication digitale, je gère la création de dispositifs digitaux (mini-sites, landing page, modules animés et vidéos, applications mobiles) en lien avec les grands évènements de la marque.

J’ai ainsi une vision très complète du métier de chef de projet car je pars d’une idée, d’un besoin pour aboutir à un produit fini. Je reçois au départ un brief de la part du marketing et de la stratégie de communication, sur le sujet à relayer en digital. Ensuite, j’organise des workshops avec différentes équipes pour élaborer le produit (expérience client et retours utilisateurs, conception et ergonomie, contexte juridique et réglementaire, charte graphique et respect de l’identité de marque, parcours client, besoins fonctionnels et techniques, charte éditorial et rédaction des contenus…).

J’établis également les plannings, les documents de référence, et pilote les différents niveaux d’avancement en interne. Une fois les phases de validations passées, je « recette ». Cela signifie que je vérifie que le livrable répond aux attentes et besoins d’Orange, qu’il fonctionne parfaitement sur le plan ergonomique. Ce travail demande de la rigueur. Après cette étape, je lance le dispositif et m’assure qu’il soit relayé via un plan de communication dédié. Je réalise enfin des bilans quantitatifs et qualitatifs afin de mesurer les gains du site en termes de trafic mais également par rapport aux autres dispositifs d’Orange.

J’ai aussi d’autres petites missions d’appoint telles que la création de dispositifs de trafic (liens sponsorisés, optimisations de référencements payants et naturels…).

LES PRINCIPAUX APPORTS DU MASTER SELON TOI ?

L’apprentissage technique ! Nombreux sont ceux qui travaillent aujourd’hui dans le digital en apprenant « sur le tas ». Je pense que suivre une réelle formation en multimédia, ne serait-ce que pour acquérir des bases en HTML, en PHP, en ergonomie, en référencement ou encore en graphisme, est indispensable. Toutes ces connaissances techniques représentent un réel atout dans le monde du travail d’aujourd’hui, et facilitent le travail avec les différents partenaires et collaborateurs au quotidien.

TES PROJETS POUR LES ANNÉES À VENIR ?

Je viens d’intégrer mon nouveau poste de chargée de projet communication digitale chez Orange, sur lequel j’aimerais diversifier progressivement mon activité. Je suis aujourd’hui centrée sur les mini-sites. Je souhaiterais évoluer davantage vers l’e-influence / les réseaux sociaux et toucher davantage au device mobile, ces deux domaines étant en pleine évolution.

Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve à plus long terme, mais pourquoi pas : me diriger vers une carrière chez un « pure player» plutôt spécialisé dans les contenus médias.

Pierre Stelmaszyk

Responsable de communication interne au Crédit Agricole
Promotion 2010

TON PARCOURS DEPUIS LE DIPLÔME ?

Le master a été pour moi l’occasion d’effectuer une année d’apprentissage chez Crédit Agricole S.A., la holding du groupe Crédit Agricole, en tant que chargé de communication recrutement. L’objectif était de faire rayonner la marque Crédit Agricole pour faire progresser son attractivité en tant qu’employeur auprès de tous les publics : étudiants, jeunes diplômés et expérimentés. Après une année riche en expérience et mon diplôme obtenu, l’entreprise m’a proposé un poste en tant que chargé de communication interne RH, en CDI.

Pendant 3 années, j’ai pu développer mes connaissances et ma pratique dans de nombreux domaines propres à la communication. En effet, l’équipe étant constituée de 3 personnes, il était indispensable de pouvoir jongler entre événementiel, éditorial, gestion des intranets, presse…

Il y a quelques mois, l’opportunité m’a été donnée d’évoluer sur un poste en management en tant que responsable de la communication interne pour Crédit Agricole Leasing & Factoring, l’une des entités du groupe Crédit Agricole, spécialisée en crédit-bail et affacturage.

EN QUOI CONSISTE TON POSTE ACTUEL ?

La communication interne a pour rôle principal de diffuser l’information auprès de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise, que ce soit de l’information financière, organisationnelle ou encore RH.
Nous avons aussi à coeur de donner du sens et de favoriser l’appropriation des messages institutionnels ou stratégiques pour favoriser un sentiment de cohésion.

Enfin nous nous devons de travailler sur la communication transverse entre les collaborateurs afin de faciliter le travail en commun.

Pour répondre à ces objectifs et relayer au mieux l’information, nous utilisons de nombreux canaux ou supports tels que la vidéo, les supports print, les événementiels avec l’organisation de séminaires par exemple, l’intranet, etc.

QUELS SONT SELON TOI LES PRINCIPAUX APPORTS DU MASTER ?

Les étudiants qui ont participé à mon année de master présentaient une grande diversité de parcours et de profils : différents mais surtout complémentaires. J’ai ainsi pu travailler et apprendre auprès de personnes spécialisées dans le graphisme ou la photo, d’autres avaient des profils plutôt liés à la presse ou avaient déjà eu une expérience professionnelle en tant qu’écrivain, banquier… Travailler avec des personnes aux parcours aussi diversifiés m’a permis d’acquérir une nouvelle vision de la communication et de me créer un réseau aux compétences diverses.

Je continue encore aujourd’hui à échanger, voire à travailler avec certains d’entre eux.
Un des autres atouts de cette formation que je tiens à souligner est la multiplicité des matières abordées. Le panel d’enseignements dispensé m’a offert la possibilité de mettre à jour mes connaissances sur le multimédia mais aussi d’en acquérir dans les domaines de la communication, du marketing ou de la gestion de projet. Et à mon avis, de nos jours, c’est une vision à 360° primordiale dans le monde de la communication qui ne peut se borner qu’à un média unique.

TES PROJETS POUR LES ANNÉES À VENIR ?

A court terme, il me semble nécessaire de confirmer et d’améliorer mes compétences sur mon nouveau poste et pouvoir développer des projets qui répondent à ma vision de la communication interne.
A plus long terme, j’espère pouvoir ouvrir mon horizon et passer du côté externe de la communication ou pourquoi pas travailler sur des projets marketing… Je me laisse encore le temps de voir.

Guillaume DURAND

XBOX & Video Sales Specialist
chez AOL (MICROSOFT Advertising)

Promotion 2012

Après 3 années en tant que Producteur de jeux vidéo mobiles chez Gameloft, je suis actuellement XBOX & Video Solution Sales Specialist chez AOL (anciennement Microsoft Advertising). À ce titre je conçois et pilote des offres publicitaires, notamment sur Xbox, pour répondre aux besoins en communication native et innovante des annonceurs.

Le secteur de la publicité digitale vit une vraie révolution avec l’avènement du programmatique (achat/vente automatisé de la publicité via des places de marché en ligne) et il est extrêmement enrichissant d’y prendre part et de vivre ce changement de l’intérieur.
Le duopole publicitaire formé par Google et Facebook force également le marché à se réinventer et à se restructurer pour faire face à une compétition exigeante qui fait de chaque journée un nouveau challenge enthousiasmant.

Mon parcours est ainsi à mi-chemin entre gestion de projets et marketing stratégique… au même titre que la formation Communication & Multimédia délivrée par Paris II.
En effet les cours théoriques dispensés par les professeurs universitaires octroient une ouverture d’esprit et une culture générale utiles pour effectuer des recommandations stratégiques, tandis que les cours pratiques fournissent une base nécessaire – à approfondir – pour la gestion de projet opérationnelle.
Sans oublier la possibilité non négligeable de suivre cette formation en alternance, qui est un vrai plus pour un début de carrière ambitieux.

Enfin la remise d’un diplôme certifié par l’Etat avec la caution d’un établissement public tel que Paris II permet de postuler à des postes à responsabilité sereinement.

Marie-Cécile Huet

Chief Marketing Officer chez OpenDataSoft

Promotion 2011

Mon passage par le Master Communication et Multimédia a été, de loin, l’année la plus professionalisante de tout mon parcours universitaire.

J’ai eu la chance de réaliser cette année de M2 en alternance dans une société éditrice de logiciels.

Tout au long de l’année, j’ai pu mettre en application, de manière très concrète, les enseignements que j’ai reçus pendant les cours de Master.

La formation du M2 est pragmatique et à jour, en phase avec le marché du travail et les métiers du numérique.

Mon passage par le Master Communication et Multimédia a été, de loin, l’année la plus professionalisante de tout mon parcours universitaire.
J’ai eu la chance de réaliser cette année de M2 en alternance dans une société éditrice de logiciels.
Tout au long de l’année, j’ai pu mettre en application, de manière très concrète, les enseignements que j’ai reçus pendant les cours de Master.
La formation du M2 est pragmatique et à jour, en phase avec le marché du travail et les métiers du numérique.
Cette année de M2 s’est tellement bien passée, que je suis ensuite restée en CDI dans la société dans laquelle j’avais effectué mon alternance.
Je suis maintenant Directrice Marketing chez un autre éditeur de logiciels depuis plusieurs années et je dirige une équipe de 10 personnes entre la France et les Etats-Unis.
C’est un métier épanouissant et très prenant.
Encore maintenant, j’utilise régulièrement ce que j’ai appris lors du Master : gestion de projets numériques, webdesign, community management, SEO/SEA, graphisme…

Pauline Montay

Chef de projet marketing OpenDataSoft

Promotion 2013

Comment as-tu rejoint ton poste actuel ?

J’ai fait le master en alternance dans un cabinet d’avocats d’affaires. J’y occupais le poste de chargée de communication. Les choses se sont très bien passées et j’ai été embauchée en CDI juste après la fin de la formation. C’est au même moment que j’ai rencontré Marie-Cécile Huet, ancienne du master et à l’époque responsable marketing d’OpenDataSoft. Nous avons travaillé quelque temps ensemble à la redynamisation de l’association des anciens puis elle m’a proposé de rejoindre son équipe et tant que chef de projet marketing.

Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à rejoindre OpenDataSoft ?

L’idée de travailler pour une start-up spécialisée dans l’Open Data m’a tout de suite très plu. Nous avions touché d’assez près les thématiques liées aux données pendant la formation (notamment le Big Data et le web sémantique) et ce monde ne m’était donc pas tout à fait inconnu. Il m’attirait même.

Le défi de rejoindre une entreprise en pleine croissance et de contribuer au développement de sa notoriété et de son image auprès des clients a aussi joué un rôle dans mon envie de faire partie de l’équipe OpenDataSoft.

En quoi consiste aujourd’hui ton travail ?

Mes missions se déclinent en deux pôles : l’éditorial et l’événementiel. Ces deux aspects de mon métier sont très complémentaires dans la mesure où ils m’obligent à rester très alerte sur l’évolution, non seulement de la solution logicielle que développe mon entreprise (une plate-forme en ligne permettant aux collectivités et aux entreprises de gérer et partager leurs données), mais aussi sur celle du secteur numérique.

J’organise en effet un certain nombre d’événements (conférences, meetups, etc.) qui couvrent des thématiques assez variées mais néanmoins liées. Smart Cities, Internet des Objets, APIs, Open Data et transparence de l’action publique… autant de sujets – parfois techniques – que je me dois de bien comprendre pour identifier les bons intervenants, et ainsi proposer des prise de parole de qualité aux personnes qui assistent aux événements.

Je rédige également de nombreux contenus sur ces sujets et je me suis spécialisée dès mon entrée chez OpenDataSoft dans la production de supports d’information à destination des clients. A l’image du monde de la données, le produit évolue sans cesse et il est donc fondamental de pouvoir offrir aux utilisateurs des points de repère quant à son avancement. Pour cela, je travaille en étroite collaboration avec les équipes R&D, commerciales et Customer Success Management (un terme très Silicon Valley pour parler de gestion de la satisfaction client). Ce lien avec la diversité des métiers de l’entreprise est pour moi essentiel puisqu’il me permet  de donner des directions tout à fait différentes aux événements et aux contenus dont j’ai la responsabilité, selon le profil des personnes avec qui je travaille.

Comment vois-tu ton parcours évoluer dans les années à venir?

J’aimerais continuer à développer ma connaissance du monde numérique à travers les contenus éditoriaux que je produis, et les conférences et rencontres que je mets en place. Par ailleurs, l’entreprise s’internationalisant, je ferai en sorte que ce soit aussi le cas des événements que j’organise.